Vous êtes ici  ›Home› Publications

Un premier trimestre en repli, FEBIAC espère un report des immatriculations au deuxième trimestre

Après un bon démarrage en janvier et février, les immatriculations de motos et scooters neufs ont enregistré une baisse en mars à la suite des mesures gouvernementales visant à limiter la propagation du coronavirus (Covid-19). Pour le premier trimestre de l’année, FEBIAC, la fédération belge et luxembourgeoise de l’automobile et du cycle, note un recul de 14,8 % des immatriculations des deux-roues motorisés.

L’année avait bien démarré pour le secteur des deux-roues motorisés. En janvier, le nombre d’immatriculations de motos et scooters neufs avait augmenté de 37,2 % par rapport à janvier 2019. Si les résultats du mois de février étaient légèrement en retrait, l’augmentation pour les deux premiers mois de l’année était encore de 6,8 % par rapport à la même période l’an dernier. Les mesures gouvernementales visant à endiguer le coronavirus ont toutefois entraîné une baisse trimestrielle des immatriculations de 14,8 % par rapport aux trois premiers mois de 2019. Les commerces actifs dans le secteur des deux-roues ont été contraints de fermer leurs portes depuis la mi-mars et la Direction pour l'Immatriculation des Véhicules (DIV) a suspendu la majorité de ses activités. Les déplacements à moto et scooter ne sont actuellement autorisés que pour les trajets domicile-lieu de travail. Les trajets récréatifs sont interdits. Les mesures de restriction restent pour l’instant d’application jusqu’au 19 avril.

Glissement

Suite à ces mesures, les immatriculations seront donc pour la plupart encore « suspendues » en avril. D’ordinaire, mars et avril sont des mois essentiels pour le secteur. Le premier semestre représente généralement deux tiers des nouvelles immatriculations sur base annuelle. Ce ne sera certainement pas le cas cette année. FEBIAC note cependant qu’au cours des premiers mois de l’année, des clients ont passé des commandes (notamment durant ou juste après le Salon de la Moto début janvier) qui seront livrées plus tard dans l’année. Dès lors, si les mesures de restriction venaient à être assouplies en avril, la fédération s’attend à un glissement des nouvelles immatriculations vers les mois de mai et juin. Les livraisons de motos et scooters produits en Europe sont également retardées, car la production a été arrêtée dans différents pays, les constructeurs désirant éviter que leurs collaborateurs contractent le virus. L’association européenne des constructeurs de motos, l’ACEM, plaide également pour un soutien au secteur. Elle considère en effet que la plupart des concessions en Europe sont de petites entreprises familiales, qui risquent de se retrouver dans une position financière précaire suite à la fermeture temporaire qui leur est imposée.

Classement

Au sommet du classement des marques, BMW conserve la première place mais doit cependant noter un recul de 7,8 %. Yamaha occupe une deuxième place remarquée avec une croissance de 9,8 %. Dans le top 10, seuls ce constructeur et Husqvarna, classé au dixième rang, enregistrent une augmentation de leurs résultats. BMW occupe également les premières places au niveau des modèles les plus populaires. Les BMW R1250GS et R1250GS Adventure sont classées sur les deux premières marches du podium.

Au niveau des cylindrées, une forte augmentation est enregistrée dans la catégorie des 125cc à 250cc : les immatriculations ont progressé de plus de 50 % par rapport à 2019. Cependant, cette catégorie est relativement modeste en termes de parts de marché (2,8 %). La baisse la plus limitée par rapport à 2019 a été notée dans la catégorie des 501 cc à 750 cc. Dans le cadre de la répartition entre les types de motos, il ressort clairement que les produits de niche (sport-tourisme, supersport, enduro et trial) notent de bons résultats. Toutes les autres catégories perdent du terrain. Au cours des trois premiers mois de l’année, les scooters ont été moins populaires, de même que les modèles de tourisme et dans une moindre mesure les modèles basiques/roadsters et les motos de moins de 125 cc. Par rapport à la moyenne du marché, les trails populaires (enduros de voyage) enregistrent un moins bon résultat. Au plan régional, ce sont les provinces d’Anvers, de Flandre-Orientale et du Brabant flamand qui enregistrent le plus grand nombre d’immatriculations de motos et scooters neufs.

Cyclomoteurs

Durant le premier trimestre de l’année, les immatriculations de cyclomoteurs neufs ont noté une baisse moins importante que celles des motos et scooters. Dans la classe des moins de 25 km/h, une baisse de 7,5 % a été enregistrée par rapport au premier trimestre 2019. En ce qui concerne les cyclomoteurs jusqu’à 45 km/h, la baisse s’est limitée à 6,5 %. Globalement, le marché des cyclomoteurs a noté une contraction de 6,8 %. Les marques les plus populaires parmi les cyclomoteurs de la catégorie jusqu’à 45 km/h sont Stromer et Riese und Muller, deux fabricants d’e-pedelecs, les vélos à assistance électrique rapides.

Twitter