Vous êtes ici  ›Home› Dossiers


Nombre de dossiers: 22    Page(s): 1 / 2

ETUDE DES CONSOMMATEURS (MARS 2015)

Nous vous prions de trouver ci-dessous l’édition spéciale du FEBIAC INFO détaillant l’étude des consommateurs en matière d’utilisation et de possession d’une voiture, que nous avons présentée ce jeudi dans le cadre du musée Autoworld. [Lire]

RING DE BRUXELLES : PLUS DE CAPACITÉ POUR UN TRAFIC MULTIMODAL PLUS FLUIDE ET PLUS SÛR (MAI 2013)

Lorsque ces lignes seront lues, le gouvernement flamand aura normalement tranché quant à la méthode retenue pour fluidifier le trafic sur un ring bruxellois (R0) saturé. Plusieurs scénarios figurent sur la table, le plus probable étant un élargissement du ring existant. [Lire]

10 RECOMMANDATIONS POUR UN RÉSEAU ROUTIER PERFORMANT (JANVIER 2013)

Les dix recommandations formulées nous permettre d’optimaliser notre réseau routier de manière efficiente, rapide et abordable, tout en préservant la fonction sociale et économique que nous – autorités et usagers – lui attribuons. [Lire]

ÉLECTIONS COMMUNALES 2012 : 10 POINTS D’ATTENTION ABORDÉS PAR FEBIAC (AOÛT 2012)

Les élections communales approchent. Aussi la Fédération belge de l'automobile et du cycle, FEBIAC, souhaite, à l’occasion de cet événement se déroulant tous les six ans, attirer l'attention de chacun sur sa vision et ses principes en matière de mobilité durable afin de les traduire au niveau local. En effet, nos villes et communes disposent de nombreuses compétences et possèdent un espace politique décisionnel ayant un impact sur le trafic, la sécurité routière et la qualité de l'air.
 [Lire]

DOUBLE INTERVIEW : MELCHIOR WATHELET – LUC BONTEMPS (MAI 2012)

Lors de la formation du gouvernement, Melchior Wathelet s’est vu confier un portefeuille de compétences qui semble avoir été défini spécialement pour lui. Démonstration dans cette double interview menée avec le secrétaire d’État à la Mobilité et l’administrateur délégué de FEBIAC, Luc Bontemps. [Lire]

10% DE DEUX-ROUES EN PLUS, 40% DE FILES EN MOINS ! (NOVEMBRE 2011)

En effet ! Si 10% des automobilistes remplaçaient leur voiture par un deux-roues motorisé aux heures de pointe, dans les endroits sensibles du réseau routier, les embouteillages reculeraient de 40%. Telle est la conclusion d’une étude réalisée il y a peu par Transport & Mobility Leuven pour le compte de FEBIAC. [Lire]

LA VOITURE DANS L’ENTONNOIR. QUAND BRUXELLES SE MET À RÊVER DE MOBILITÉ (NOVEMBRE 2010)

Adieu, Reine auto ! Aujourd’hui, l’on assiste à un revirement total de la politique de mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale. Pendant des décennies, la voiture a régné sur la ville, asservissant habitants et infrastructures. Cette époque est bel et bien révolue. Bruxelles est restituée aux usagers faibles, aux transports en commun et aux Bruxellois. On l’entend soupirer de soulagement, ses parcs reverdissent, et ses promeneurs, cyclistes et gentils autobus retrouvent le sourire. La voiture doit quitter la ville. [Lire]

DIX AMÉLIORATIONS POUR UN SYSTÈME DE TRANSPORT PERFORMANT ET DURABLE EN BELGIQUE (NOVEMBRE 2009)

Actuellement, le réseau routier belge est loin d’être optimal. Divers problèmes – encombrements, pollution de l’air, accidents de circulation... – risquent de devenir de plus en plus difficiles à maîtriser. Il faudra pour cela une approche à la fois réfléchie et volontaire. Les solutions existent : bon nombre d’entre elles sont d’ailleurs à portée de main. Elles nous viennent des meilleures pratiques de l’étranger et de la recherche scientifique. [Lire]

MOBILITE ET SECURITE ROUTIERE (JUIN 2007)

A. Politique européenne des transports: de nouvelles perspectives. B. Traduction de la politique européeenne des transports en Belgique. [Lire]

LES 10 PRIORITES DE FEBIAC POUR LE PROCHAIN GOUVERNEMENT (JUIN 2007)

Extrait du mémorandum en vue des élections 2007. [Lire]

VERS UNE POLITIQUE REALISTE ET COMPETITIVE DES TRANSPORTS POUR L’EUROPE (MAI 2006)

L’ACEA, l’association des constructeurs automobiles européens, a chargé le bureau d’études NERA Economic Consulting de faire un rapport suite à la révision prévue du Livre Blanc européen du Transport (2001) [Lire]

LA POLITIQUE DE MOBILITE DANS ET AUTOUR DE BRUXELLES (JANVIER 2006)

Pascal Smet, ministre bruxellois de la mobilité, entend réduire de 20% le nombre de voitures qui rallient Bruxelles chaque jour d’ici 2010. Parallèlement à l’aménagement de sites pour les trams, de bandes de circulation réservées aux bus, de pistes cyclables et à la création d’un centre de gestion du trafic, 6.000 places de parking supplémentaires seront mises à la disposition des navetteurs à proximité des stations de métro – triplant ainsi le nombre de places actuel, qui s’élève à 2.790. Dans le cadre de ce plan, nous avons invité Luc Bontemps, administrateur délégué de FEBIAC, à nous exposer son point de vue sur ces projets et sur la problématique plus générale de la mobilité dans notre capitale. [Lire]

DEUX-ROUES MOTORISES: UN MUST (JANVIER 2006)

Les politiciens, du niveau local au niveau européen, ne tiennent que rarement compte dans leurs choix politiques de la contribution qu’apportent les deux-roues motorisés à la vie sociale et à l’économie. Ceci nonobstant les avantages incontestables que les deux-roues motorisés offrent sur le plan de la mobilité et du respect de l’environnement. Le souci concernant leurs émissions nocives a été à une certaine époque parfaitement justifié, mais ce n’est plus le cas à l’heure actuelle. [Lire]

LE PARC DE VEHICULES BELGES EN 2004 (JUILLET 2005)

L’année dernière, le parc automobile belge a franchi le cap des 6 millions d’unités. La Belgique comptait en effet 6.070.975 véhicules fin 2004, soit 1,5% de plus qu’en 2003. Les principaux moteurs de croissance furent les utilitaires légers (+5,7%) et les motos (+ 4,2%). La croissance du parc de voitures est quant à elle restée inférieure à 1%, tout comme celle du parc de tracteurs (+0,3%). [Lire]

LA MOBILITE A TRAVERS LES ACCORDS DE GOUVERNEMENT DES REGIONS (NOVEMBRE 2004)

Les nouveaux accords de gouvernement regorgent d’initiatives politiques destinées à encourager l’entreprise et à favoriser l’emploi. Ce qui est tout bénéfice pour notre croissance économique et notre état-providence. Une telle politique doit prévoir l’espace nécessaire au maintien et au déploiement d’activités économiques. [Lire]

LIMITATIONS DE VITESSE : EGALEMENT UNE QUESTION DE CREDIBILITE

Tout comme des vitesses inadaptées, il existe également des limitations de vitesse inadéquates. Le fait que de nombreux automobilistes adoptent une vitesse supérieure à la limite imposée sur une route ou un tronçon de route donné peut vouloir dire que cette limitation ne concorde pas avec la vitesse de base et l'aménagement de la route et est donc intuitivement jugée incorrecte par les conducteurs. Ou la plupart des automobilistes sont-ils des fous du volant, comme pourraient le penser certains? Nous partons en tout cas du principe que bien des gens font preuve d'une solide dose de 'bon sens' au volant de leur véhicule. [Lire]

MOBILITE DURABLE EN PRATIQUE (JANVIER 2002)

La brochure contient une série de résultats remarquables issus d'une enquête téléphonique sur la mobilité effectuée en octobre 2001 auprès de 1.000 citoyens belges. Nous commentons en outre plusieurs projets intéressants émanant d'entreprises qui s'efforcent d'organiser le plus efficacement possible le transport de personnes et de marchandises nécessaires à leurs activités. Enfin, FEBIAC a aussi mis l'accent sur plusieurs projets développés par les pouvoirs publics, en les comparants avec des projets similaires à l'étranger. [Lire]

ENQUETE MOBILITE DES OPINIONS ET COMPORTEMENTS DE LA POPULATION BELGE (JANVIER 2002)

8 navetteurs sur 10 se déclarent satisfaits de leur trajet quotidien vers le travail ou l’école. C'est ce qui ressort de l’enquête de mobilité auprès de 1000 Belges, que FEBIAC a fait réaliser en octobre 2002 par le bureau d’études Dedicated Research. Les résultats sont repris dans la brochure “Mobilité durable dans la pratique”, que FEBIAC a présentée lors de l’inauguration officielle du 80e Salon International Auto-Moto-Cycle. [Lire]

UNE POLITIQUE LOCALE DE MOBILITE EST IMPENSABLE SANS PRENDRE EN COMPTE LES DEUX-ROUES

Maintenir la fluidité du trafic dans nos villes et agglomérations exige des efforts de la part de chacun, usagers de la route aussi bien que pouvoirs publics. Heureusement, le concept de ‘multimodalité', une des clefs de la décongestion de nos routes les plus encombrées, est de plus en plus souvent à l’ordre du jour. Au même titre que la circulation automobile et l’offre de transports publics, les cyclistes et utilisateurs de deux-roues motorisés ont, leur place dans le trafic; et donc dans le débat sur la mobilité. Pour favoriser la multimodalité, et plus précisément pour attirer davantage l’attention sur les deux-roues motorisés, nous voulons aider les gestionnaires de la voirie de même que les autorités locales à adapter leur politique de mobilité en leur proposant des mesures favorables aux deux-roues. Dans cet article, nous discuterons spécifiquement des avantages des deux-roues motorisés et des mesures rendant pour eux le trafic plus sûr. [Lire]

LE ROLE DU VEHICULE UTILITAIRE AU 21ème SIECLE: MOBILITE (NOVEMBRE 2000)

En 2020, la Belgique demeure un important carrefour pour le trafic de marchandises: ses aéroports et ports constituent des plaques tournantes multimodales auxquelles les réseaux autoroutier, ferroviaire et de navigation sont étroitement reliés. Ces réseaux assurent la rapidité du trafic de marchandises en provenance et à destination des centres de distribution européens. A partir de ceux-ci, les camions et camionnettes approvisionnent les marchés régionaux et locaux. L'intelligence avec laquelle les réseaux de transport belges ont été développés et exploités permet, en 2020, au transport de marchandises de se mouvoir sans encombre. [Lire]


>>